Le style maximaliste et les meubles peints

salon maximaliste dominante noire et touches de couleurs
Le style maximaliste en déco

Ce mois-ci dans le blog j’ai décidé de vous présenter un style déco particulier, que je pratique moi-même depuis fort longtemps (mes années étudiantes ?) : le style maximaliste. Comment toujours TRES allergique au minimalisme ambiant, au « less is more » enseigné en formation déco, au style scandinave et à ses dérivés stressants (zen, Feng shui, hygge, japandi…), à l’organisation rationnelle, tirée à quatre épingles à la Marie Kondo, bref aux intérieurs sans âme, sans couleur et sans accroche-cœur (dont les photos sont filtrées à gogo), je vous présente un style déco pour les collectionneurs compulsifs et les bordéliques ! Un style vivant, mouvant et à contrecourant de ce qui s’affiche encore dans les magazines, qui ne se soucie plus des conventions, des styles et qui se veut parfaitement unique. En bref quelque chose qui oscille entre Amélie Poulain de Jeunet et les Noces funèbres de Tim Burton (avec filtres… mais pas les mêmes) ! On pioche dans toutes les tendances et on casse les codes pour créer un intérieur unique et personnalisé … où il fait bon vivre ! Alors mixez, collectionnez et accumulez pour créer un intérieur dans lequel quelques miettes de pain, un peu de poussière et une paire de chaussures abandonnées passeront inaperçues…

Tentons, pour démarrer, de dresser une liste de mots clés qui nous aideront dans notre déco maximaliste : mix and match, accumulation, couleurs, dépareillement, excentricité, contraste, sentimental, diversité, éclectisme, mise en scène, vécu, histoire, collection, cabinet de curiosités, bazar, audace, provocation, excessif, patchwork…

Comme toujours, je commencerai cet article par une présentation en images du style maximaliste puis je vous montrerai des exemples de mobilier peint pour mettre en œuvre ce style chez vous.

Un salon maximaliste en vert avec meuble de métier et tapis géométrique

Une chambre maximaliste – contraste noir et jaune moutarde
Une cuisine maximaliste en rose et vert

Dans un intérieur maximaliste les espaces et les volumes seront plutôt traditionnels. Le découpage des pièces conventionnel conviendra mieux qu’une grand espace type « plateau de loft » ou « espace ouvert » des maisons contemporaines. L’aménagement reste assez dense même si les circulations sont bien conservées. Regardez par exemple le plan de l’appartement d’Amélie Poulain… Une entrée, un salon, une cuisine, une chambre, une salle de bain : plus traditionnel, on ne peut pas ! Et l’organisation reste conventionnelle.

Plan de l’appartement d’Amélie Poulain – Jeunet

Les couleurs sont omniprésentes et savamment contrastées. On mise sur des papiers peints graphiques, végétaux et floraux ou à décors colorés voire flashy ou encore super démodés que l’on mélange avec des tissus d’ameublement imprimés. On suit par exemple les couleurs complémentaires pour éviter les faux pas (rouge et vert, rose et vert, bleu et orange, violet et orange… avec tous les camaïeux imaginables) ou bien une couleur vive prédominante (orange, jaune, vert, turquoise) et du noir. On peut également mettre en scène des camaïeux de couleurs éclatantes (rouge, vert, orange, violet…) On ose également colorer les murs et créer des contrastes ou les peindre en noir ! On évite toutefois le multicolore (trois couleurs maxi et pour les contrastes optez pour 80 et 20 % dans le cas de deux couleurs).

Papier peint à motif et camaïeu de bleu et vert
Contraste bleu et vert foncés et jaune
Contraste fuchsia et jaune moutarde sur fond noir
Commode bois ancienne, fresque murale et dallage géométrique
Mobilier sombre, sol à damier et papier peint végétal

Au niveau des matières on peut presque tout oser du moment qu’elles sont dépareillées. On évite simplement les camaïeux de matières naturelles… Ces matières doivent présenter du vécu et une certaine usure. Le bois, dans toutes ses nuances, brut ou peint, sera du plus bel effet, les tissus (naturels ou synthétiques), le sky, la céramique teintée, l’osier, peuvent être mélangés. Le plastique aura également ici toute sa place, pour les objets déco, les tabourets tam tam…

Un intérieur maximaliste dépareillé et coloré aux matières multiples

C’est sans doute au niveau du mobilier et des accessoires qu’il y a moyen de se faire VRAIMENT plaisir ! Le mobilier doit être dépareillé et alterner le bois ancien (avec des finitions anciennes d’ébénisterie ou d’antiquaire, gomme laque et cire ou vernis) et le bois peint avec des couleurs vives, franches et saturées. Ce mobilier chiné, hérité ou acheté au gré de nos envies pendant des années s’organise en un ensemble cohérent puisque les accessoires colorés viennent apporter de l’unité. On multiplie également les tapis anciens ou modernes sur nos sols (voire nos murs) ainsi que les plaids et coussins sur les canapés. Et le must c’est le mur de cadres (du sol au plafond) ou encore la tendance « cabinet de curiosités » sur lequel on expose et on met en scène nos souvenirs et nos objets déco ! Pour finir, si on a la main verte on n’hésite pas à installer des plantes un peu partout (quitte à en utiliser des artificielles… il y en a de très réussies à condition d’y mettre le prix). Alors ici, on mixe les styles anciens, contemporains et modernes, il n’y a plus de règles pour accumuler et mettre en scène notre intérieur. On peut également réunir des objets vintages chinés en brocante. Le top c’est de pouvoir les changer de place au gré de nos envies pour une déco mouvante et évolutive.

Et pour une cuisine maximaliste, le secret c’est … que l’on expose TOUT !!

Mur de cadres et canapé baroque dans un espace maximaliste
Salon maximaliste avec mur de cadres et contraste anthracite, jaune et violet
Salon maximaliste ultra coloré sur fond noir, palmier rose à plume d’autruche
Mur bleu et accessoires orange avec mobilier dépareillé
Tendance « Mix and Match » dans un salon maximaliste
Tendance cabinet de curiosités pour exposer nos souvenirs
Tendance cabinet de curiosité avec cloches en verre
Bibliothèque et bureau maximalistes en camaïeu de noir et vert de gris

Qu’en est-il maintenant de la lumière ? Si un espace maximaliste supportera un grand espace lumineux, on préfèrera des intérieurs plus sombres dans lesquels on installera de grands lustres chargés, des lampes d’appoint, des photophores et des bougies pour tamiser l’éclairage. La lumière artificielle sera ici du plus bel effet. Et les murs sombres (noir, anthracite, pourpre soutenu…) renforceront cet aspect « caverne d’Ali Baba » !

Passée cette petite présentation du (des) style(s) maximaliste(s) que peut-on mettre en œuvre sur notre mobilier peint ?

Tout d’abord on privilégie, pour le style maximaliste, des couleurs vives et saturées tandis que l’on abandonne les pastels et les couleurs trop cassées ou rabattues. Les finitions peuvent être usées : on ponce les arêtes et les points naturels d’usure, on utilise des cires teintées pour vieillir le bois… Les finitions peuvent également être vernies comme dans le style pop (lire l’article sur le style pop) ou baroque (lire l’article sur le style baroque) ou plus bariolées comme dans le style ethnique (lire l’article sur le style ethnique). L’avantage avec le style maximaliste c’est que l’on peut piocher un peu partout ! En revanche, pour éviter les faux ici on retiendra que ce sont les couleurs qui vont donner l’unité au style maximaliste et non le reste. Alors on réfléchit bien avant de sortir ses pinceaux !

Enfin on crée des contrastes colorés entre les meubles peints et les murs ou les accessoires : du rouge (rose/violet) et du vert, du bleu (marine ou turquoise) avec des rouges et des teintes orangées, du noir avec toutes les couleurs les plus saturées et chargées en pigments. Le blanc, les beiges et les gris ne seront pas utilisés ici car trop neutres voire fades. Ainsi on évitera le style shabby, le style nature, le style provençal peu adaptés et que je présente dans le blog.

Voici quelques exemples dans plusieurs pièces de la maison.

Vaisselier, table et chaises peints en violet sur un mur bleu canard
Une coiffeuse à miroir peinte en jaune moutarde en contraste avec les murs noirs
Console rouge sur mur vert, collection de vases bleus
Desserte noire et bois – meubles de cuisine bleu canard, tapis et chaise rouges
Meuble noir, porte bordeaux et murs bleu canard
Secrétaire bleu canard sur mur noir
Meuble de cuisine bleus – table et chaises bois patiné. 
Armoire parme avec fauteuil en camaïeu sur mur peint à motifs marins
Bibliothèque vermillon du sol au plafond, bureau jaune, objets déco et moquette géométrique
Bois vieilli et patiné pour la table et console bleu
Même dans la salle de bain avec cette commode baroque en vert olive et noir

En résumé le style maximaliste c’est :

-De la décoration du sol au plafond

-Le détournement d’objets

-Installer des vitrines et des étagères pour « exposer » sa déco, ses souvenirs

-Utiliser le mix and match

-Maîtriser le rangé/dérangé

-Donner une âme à un intérieur entièrement personnalisé

-Pratiquer la tendance « cluttercore » (l’art d’accumuler)

Et pour se faire plaisir, un dernier clin d’œil…

La chambre d’Amélie Poulain – Contraste rouge et vert, cadres décalés, lampes dépareillées